De Manhattan à Bagdad

800 DA

Mohammed Arkoun est philosophe algérien né à Ait Yeni (Kabylie). Professeur émérite à l’université Paris III, il est l’auteur de nombreux ouvrages consacrés à la raison islamique, à l’humanisme arabe et à la lecture du Coran, notamment Humanisme et Islam. Combat et propositions, Lectures du Coran, Pour une critique de la raison islamique. Il est décédé le 14 septembre 2010.

Joseph Maïla est libanais d’origine. Doyen de la Faculté de sciences sociales et économiques de l’institut catholique de Paris, il est spécialiste des questions du Moyen-Orient et de l’Islam. Il a écrit plusieurs ouvrages dont notamment L’islam moderne : entre le réformisme et l’islam politique et Hegel et l’islam.

Tant qu’il en est ainsi, le monde dit arabe et islamique traînera ses vieux démons et opposera à la civilisation occidentale, ni une intelligente intégration au mouvement de progrès humain, ni l’adoption de la posture de la civilisation islamique rayonnante qui avait produit Abu Hayyân At-tawhîdî et Ibn Miskawayh, Al-Kindî, Maimonide et Ibn Rochd , mais l’islamisme politique réducteur agressif et arrogant, qui n’en est qu’un rejeton. Par conséquent, la violence islamiste en Occident ou en pays d’Islam, loin de suggérer l’existence d’un clash de civilisations, manifeste, au contraire, l’incapacité du monde dit islamique et arabe de renouer avec le cours de la civilisation humaine par manque de démocratie et d’audace intellectuelle et politique face à la violence des gestionnaires de la religion conjuguée à la tyrannie des gestionnaires du politique.

Auteur

,

Date de parution

Editeur

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “De Manhattan à Bagdad”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *